archives


AGENDA ET ACTIVITES DE L'ASSOCIATION EN 2011 :

Permanence de l’Enfant et son droit Lundi 2 Mai 2011

TEMOIGNAGE DE LA PRESIDENTE YVONNE DANDEL
recueilli par le Crédit Mutuel (avril 2011 ) lors de leur Assemblée Générale.
"Une benevole au grand coeur "
disponible sur associathèque à cette adresse :

 https://www.associatheque.fr/fr/village-associations/temoignages/enfant-droit-lyon-yvonne-dandel.html 

 

    



Permanence de l’Enfant et son droit Lundi 7 Mars 2011,

Comme chaque 1er lundi du mois, 37 rue Bossuet 69006 Lyon salle N°1 de 20 à 22 heures. Les permanences sont ouvertes à toute personne ayant besoin d’écoute, de conseils, d’orientations, etc..pour renouer des liens avec l'enfant dont elle est illégalement privée. N’hésitez pas à nous faire part éventuellement de vos projets, de vos questions, remarques ou réflexions.

Nous profitons de « LA FETE DES GRANDS MERES » pour attirer l’attention de tous sur la souffrance qu’endurent les enfants de couples séparés de façon conflictuelle, lorsque leurs parents, au mépris des lois, les privent de tout contact avec leurs grands parents. Quelle belle occasion de faire connaître et respecter le « droit de l’enfant à ses 2 parents, ses 2 familles, ses 2 cultures. »



Permanence mensuelle 1er Lundi du mois, soit le LUNDI 7 fevrier 2011

Comment aider l’enfant à faire respecter son droit à ses 2 parents, ses 2 familles, ses 2 cultures lorsqu’il est victime de la séparation conflictuelle de ses parents ? En venant vous renseigner à nos permanences mensuelles. 37, rue Bossuet 69006 Lyon salle N° 1 de 20 heures à 22 heures. Nous y sommes à l’écoute de toute personne soucieuse d’aider ces enfants en difficulté. N’hésitez pas à venir vous renseigner et nous faire part éventuellement de vos questions, remarques ou réflexions.


 


ACTIVITES DE L'ASSOCIATION EN 2010 :



ARTICLE LE PROGRES du 30-11-2010

LE SPECTACLE DE L'ASSOCIATION L'ENFANT ET SON DROIT A FAIT SALLE COMBLE.

Dimanche après-midi, les familles venues assister au gala organisé par « L'Enfant et son droit » et le CCA6 (Comité de coordination des associations du 6 e arrondissement) ont rempli la salle Victor-Hugo.
La présidente, Yvonne Dandel, a rappelé brièvement l'une des missions de son association : renseigner et aider ceux qui, en raison d'une situation conflictuelle ou d'un divorce, sont privés de contact avec leurs enfants ou leurs petits-enfants. Quant au spectacle, il a ravi les enfants avec un duo de clowns hilarants, les chansons de la Clé des Chants, et les tours étonnants du magicien Robert. Le jeune public -mais aussi les parents- a été émerveillé par les danses classiques de l'Ecole chorégraphique de Lyon, et les danses modernes des élèves de l'école Perga, épaté par les jeunes escrimeurs du Masque de Fer et par les lutteurs d'aïkido du club Europe Lyon.




ARTICLE LE PROGRES PUBLIE LE 27/11/2010
Rencontre avec Yvonne Dandel, présidente, depuis quatre ans, de l’association « l’Enfant et son droit de Lyon ».

>> Quel est l’objectif de votre association ?

Venir en aide aux enfants lorsqu’il y a séparation conflictuelle des parents. Quand ces derniers se déchirent, l’enfant trinque. Le parent gardien utilise trop souvent l’enfant comme un projectile pour détruire l’autre parent, exerçant sur son propre enfant. Il s’agit là d’une maltraitance psychologique, reconnue par la Cour européenne des droits de l’homme sous l’appellation spécifique de syndrome d’aliénation parentale. Cette maltraitance crée chez l’enfant une souffrance difficile à déceler sauf par des spécialistes, car elle ne laisse aucune trace tangible.

La grande majorité de nos 50 adhérents est confrontée à ces problématiques.

>> Parlez-nous de vos interventions

Nous veillons à faire connaître et respecter le droit de l’enfant à ses deux parents, ses deux familles, ses deux cultures.

Nous dénonçons le projet d’accorder aux beaux-parents les mêmes droits qu’aux parents biologiques Nous avons fait part de notre regret de voir la disparition du défenseur des enfants. Nous agissons plus sur le plan politique qu’auprès des particuliers bien que nous ayons une permanence, le premier lundi de chaque mois de 20 à 22 heures -37 rue Bossuet- pour accueillir et conseiller les adultes et parfois les enfants.

Nous organisons des conférences débat, des journées d’étude et d’information, animées par des professionnels : avocats, juges pour enfants, pédopsychiatres. Nous organisons aussi un spectacle annuel gratuit sur le thème de l’enfant, Il aura lieu demain, ce dimanche 28, à 14 h 30, salle Victor-Hugo, 33 rue Bossuet.

>> Vous êtes optimiste ?

Oui et non. Oui, car le syndrome d’aliénation parentale n’est plus un tabou, les professionnels de la séparation en sont de plus en plus informés Non, parce que l’augmentation du nombre de séparations ne peut que présager une explosion de ce synd

-------------------------------------------------------------------------------------

Nous vous invitons à regarder France 5 le Mardi 7 décembre 2010 à 20.35 (documentaire inédit)
http://www.france5.fr/et-vous/France-5-et-vous/Les-programmes/LE-MAG-N-49-2010/articles/p-11251-Couple-dechire-enfant-otage.htm

COUPLE DECHIRE , ENFANT OTAGE
Comme bien d'autres parents, Karim lutte pour garder simplement le contact avec son enfant.
© Piments Pourpres
Dans Le Monde en face, Carole Gaessler s’intéresse à un syndrome mal connu qui frappe de nombreux enfants traumatisés par le divorce conflictuel de leurs parents : l’aliénation parentale. Le film suit des pères et des mères désemparés par l’hostilité inexplicable dont fait preuve la propre chair de leur chair.

Quand le couple se déchire, les enfants trinquent ! Jusqu’à devenir, parfois, l’instrument de vengeance contre l’ex-conjoint. Meurtris par une séparation difficile, ballottés malgré eux entre père et mère, ils sont aussi dans certains cas manipulés par l’un ou l’autre et développent alors un syndrome décrit par les spécialistes sous le nom d’aliénation parentale. Une forme de soumission inconsciente et forcée qui s’apparente à ce que l’on observe dans les sectes. Sous l’influence de l’un des parents, l’enfant se transforme ainsi en outil de guerre pour éliminer l’autre. Il y a plusieurs stades à l’aliénation parentale.
Anne, une petite fille de 6 ans, fond en larmes chaque fois que Karim, son papa, vient la chercher. Travaillée par ce qu’on appelle le conflit de loyauté, elle a peur que sa mère cesse de l’aimer si elle se montre heureuse de revoir son père. Pour Karim, qui parcourt 800 kilomètres pour la retrouver, c’est un déchirement renouvelé : « A chaque fois, il faut renouer le contact avec son enfant, qui, par la force des choses, est obligé de vous effacer de son esprit. » Les parents d’Anne se disputent âprement sa garde par tribunaux interposés. Accusé de violence, de mise en danger d’enfant et autres turpitudes, Karim n’est pas au bout de ses peines. Son ex-compagne, qui multiplie mains courantes et plaintes, est prête à tout pour le rayer de leur vie, y compris à accuser le fils de son actuelle femme, un garçon de 9 ans, d’attouchements sexuels.
Richard, un directeur d’école à la retraite, se trouve dans une situation encore plus tragique. Il y a cinq ans, son épouse l’a quitté avec leur fille Laurence, alors âgée de 7 ans. Aujourd’hui, sa présence provoque de telles crises d’angoisse chez l’adolescente qu’il faut parfois l’hospitaliser. Malgré son désarroi, Richard tente par tous les moyens de maintenir le contact : « Je préfère qu’elle me dise plus tard "Tu nous as harcelées, embêtées”, plutôt que "Tu m’as abandonnée”. » Cette hostilité, qui se traduit avec plus ou moins de force, d’autres parents la subissent de plein fouet, comme Marie-Noëlle, Samantha ou Olivier. Incompréhensible pour eux, elle est néanmoins bien connue des psychiatres. Selon le Dr Paul Bensussan, « un enfant victime d’aliénation parentale considère celui qu’il rejette comme un étranger, voire comme un ennemi, et il peut développer à ce moment-là une cruauté tout à fait étonnante. On a l’impression qu’il entre en guerre. Entre nous, on les appelle les enfants soldats ». Dans ce combat contre la folie des adultes, la justice a un rôle essentiel à jouer. Malheureusement, en 2010, ni les magistrats ni la police ne sont préparés pour faire face à un tel problème.

Beatriz Loiseau
Documentaire
Durée 52’
Réalisation Olivier Pighetti
Production France Télévisions / Piments Pourpres Productions
Année 2010



++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L'ENFANT
Spectacle gratuit
Axé sur le thème de l’Enfant
Ouvert à tous : des juniors aux seniors
(clown, magicien, sculpture sur ballon, danses, etc…)

Salle Victor Hugo
33, rue Bossuet 69006 Lyon (cour de la mairie)
Dimanche 28-Nov-2010 à 14h30 précises
Ouverture des portes dès 14 heures

A l’issue du spectacle : « Café de l’amitié aux adultes »
« Goûter aux enfants sages »

L’Association l’Enfant et Son Droit 04/78/52/72/74
profite de ce spectacle pour rappeler que même si ses parents se séparent
un Enfant a toujours droit à ses 2 Parents, ses 2 Familles, ses 2 Cultures.

*********************************************************************

Permanence mensuelle 1er Lundi du mois, soit le LUNDI 1er novembre 2010

Comment aider l’enfant à faire respecter son droit à ses 2 parents, ses 2 familles, ses 2 cultures lorsqu’il est victime de la séparation conflictuelle de ses parents ? En venant vous renseigner à nos permanences mensuelles. 37, rue Bossuet 69006 Lyon salle N° 1 de 20 heures à 22 heures. Nous y sommes à l’écoute de toute personne soucieuse d’aider ces enfants en difficulté. N’hésitez pas à venir vous renseigner et nous faire part éventuellement de vos questions, remarques ou réflexions.

ATTENTION : il n’y aura pas de permanence au mois d’août mais en cas d’urgence, vous pouvez toujours nous joindre au 06 60 60 03 40 ou 06 08 77 57

---------------------------------------------------------------------------------

annonce permanence Juin

Permanence mensuelle 1er Lundi du mois, soit le LUNDI 7 JUIN 2010

-------------------------------------------------------------------------------------
Lundi 3 Mai de 20h. à 22h. permanence mensuelle habituelle 37 rue Bossuet 69006 Lyon , dans la salle municipale N° 1 de la Mairie du 6èmede 20 à 22 h..

----------------------------------------------------------------------------------

L’Enfant et son droit de Lyon

Yvonne DANDEL les membres du Bureau
Présidente de l’Association

seront honorés de vous accueillir
à leur Assemblée Générale
37, rue Bossuet 69006 Lyon – Salle N° 1
Samedi 10 Avril 2010 à 10h.30

et vous invitent à partager le repas qui suivra le verre de l’amitié


---------------------------------------------------------------------------------
Annonce permanence Avril 2010



ATTENTION - Retenez ces 2 dates Lundi 5 avril de 20h. à 22h. (permanence) Samedi 10 avril à 10h 30 ( assemblée Générale) rejoignez nous comme d'habitude au 37 rue Bossuet 69006 Lyon , dans la salle municipale N° 1 de la Mairie du 6èmede 20 à 22 h..

Bien que le 1er Lundi d’Avril tombe un jour férié, la permanence mensuelle se tiendra malgré tout le Lundi 5 Avril
-----------------------------------------------------------------------------------

FETE DES GRANDS MERES … ???

En ce jour de fête familiale, l’Enfant et son droit (E2SDlyon) adresse une pensée émue à toutes les grands mères (ainsi qu’ aux grands pères) qui vont être privés du petit courrier , de la carte postale, du coup de téléphone ou de l’affectueux baiser de leurs petits enfants , car ils en sont privés abusivement depuis la séparation de leurs parents

Au défi des lois, trop de parents profitent du fait d’avoir la garde principale de leurs enfants; pour leur couper tout contact avec l’autre parent et l’autre famille.

La fête des grands mères est donc une bonne occasion de rappeler qu’un ENFANT A DROIT à ses 2 Parents ; ses 2 Familles et ses 2 Cultures
Merci de nous aidez- à faire connaître et respecter cette loi (extrait de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant du 20/11/89 article 9)


REPONSE de
Louis-Albert STEYAERT
Président de l’Enfant et son Droit

Chère Madame DANDEL,
Merci pour cet envoi plein de vérités essentielles et tous vos points d’interrogations.

Le travail associatif de sensibilisation (soyons clairs : de lobbying) dans les coulisses des lieux de pouvoir ou des discussions pour infléchir ou encourager d’autres associations dans le sens que vous souhaitez, que nous souhaitons, que nous partageons depuis tant d’années, pourrait nous faire oublier de nous rassembler sur des points forts du calendrier que vous nous rappelez.

Tout bientôt , grâce à vous –j’aurai pu l’oublier-, je ne manquerai pas de faire hommage et de rappeler l’apport essentiel des grands parents ‘dans la vraie vie’ pour la construction de l’identité de l’enfant et son bien-être, au quotidien et pour son avenir.
Vous avez raison :
on ne doit plus nier l’importance des grands parents dans le soutien aux familles parfois rudement secouées [défaillances de parentalité, séparations, difficultés économiques etc.], familles qui plus que jamais dépendent (ou utilisent avec plus ou moins de reconnaissance ) de la solidarité entre générations,

on ne doit plus ignorer le droit des enfants, le droit des grands parents à « se voir » entre eux tout simplement, en tout respect de la « bulle » de ces moments-là, en expliquant aux grands parents aussi qu’ils doivent laisser de côté les aspects conflictuels des séparations à ces moments-là, quoi qu’ils doivent endurer, et quoi que soient leurs jugements d’adultes sur la situation.
Respect de l’enfant, respect de ses propres convictions en tant qu’adulte responsable et engagé si ça lui est possible, faire ce qu’il faut pour s’autoriser à une bonne vie.

Rassemblons-nous encore mieux et rassemblons autour de nous les bonnes volontés pour promouvoir, en toute lumière ou en toutes stratégies moins visibles, les valeurs essentielles de notre humanité : la confiance vigilante dans nos droits à transmettre notre histoire, nos affections, en faire des valeurs disponibles pour nos enfants, petits enfants, nièces, neveux, filleul(e)s… faire un monde qui a un sens en toutes tolérances et en toutes convictions, même contradictoires.

Au passage, je souhaite rendre hommage à toutes ces personnes, amis ou alliés de la famille, n’ayant pas d’enfants (ou en ayant) qui sont de solides référents pour les enfants. En particulier à l’adolescence.
Le temps de l’enfant est précieux, tous nos temps sont comptés, faisons droit à pouvoir faire côtoyer tous ces temps et ne laissons aux regrets que la seule nostalgie.
Dans le contexte actuel, on en est encore loin. C’est un combat. Nous le faisons.
Très cordialement,
Louis-Albert STEYAERT
Président de l’Enfant et son Droit



------------------------------------------------------------------------------------



PRIMEVERE
salon de l’écologie et des alternatives
26, 27, 28 Février 2010
Eurexpo: Lyon /Chassieu

L’Enfant et son droit de Lyon et L’Acalpa
seront honorés de vous accueillir
STAND 105 - HALL 9

Pour possibilité procurer billets d’entrée à 5€ au lieu de 7€
( avant date d’ouverture du salon ) :
se renseigner : 04 78 52 72 74 ou 06 60 60 03 40
contact@enfantetsondroitlyon.fr -.www.enfantetsondroitlyon.fr

------------------------------------------------------------------------------------
LUNDI 1ER MARS 2010
notre permanence mensuelle se tiendra comme tous les 1ER Lundi du mois 37, rue Bossuet 69006 Lyon , dans la salle municipale N° 1 de la Mairie du 6èmede 20 à 22 h...

Ouverte à toute personne désirant apporter une aide aux enfants victimes de la séparation conflictuelle de leurs parents , nous y sommes à votre écoute… N’hésitez pas à venir vous renseigner et nous faire part éventuellement de vos questions, remarques ou réflexions.

-------------------------------------------------------------------------------------
ATTENTION -
Ce mois ci, nous tiendrons un stand d’information, à Eurexpo, dans le cadre du 24ème salon –rencontres PRIMEVERE Pour tout renseignement contactez nous :

Contacts : téléphone 04 78 52 72 74 ou 06 60 60 03 40

************************************

Activités de l’Association en 2009 :

*************************************

Activités de l’Association en 2008 :


- Elections :
Chaque candidat a reçu un courrier l’interrogeant sur ce qu’il prévoyait de faire vis à vis des problèmes de l’enfant de parents séparés.


- Question écrite au Sénat :
A la suite de notre intervention auprès de Monsieur Fischer, vice Président du Sénat, en Janvier 2008.

Cette question étant restée sans réponse, elle a été renouvelée auprès de Mme la Garde des sceaux en Juin 2008. La réponse vient de nous en être transmise par Mr Fischer. Il n’en est pas plus satisfait que nous et prévoit donc de nous recevoir dès que nous aurons analysé les modifications à y faire apporter.


- Journée d’étude et d’information :
Le Mardi 3 Juin à la Mairie du 8 arrondissement, sur le thème : « aliénation parentale = enfant en danger »

Le Samedi 6 septembre 2008 au Carrefour des Associations du 6ème : rencontre avec nos élus

Le Dimanche 23 novembre 2008 pour la Journée internationale des Droits de l’Enfant : Spectacle salle Victor Hugo


- Et en permanence :
Contacts, démarches, réunions, etc...
Bulletin trimestriel : « les p’tits gones »
Presse régionale et municipale,
Panneaux lumineux de la ville,
France 3 Rhône alpes

A vous de nous informer...